Un objectif de croissance, un plan face aux perturbations


Les entreprises européennes font le gros dos face aux remous de l’incertitude, mais les dirigeants ne devraient pas rester inactifs et se contenter d’attendre une éclaircie. Le marché continue de présenter des opportunités de croissance pour ceux qui mettent en oeuvre des stratégies appropriées.

Ce ne sont certes pas les facteurs d’incertitude qui manquent en Europe, tant sur un plan économique que politique. Le Brexit, une faible demande à l’exportation de la Chine, la montée en puissance du populisme avant les élections parlementaires européennes et un cycle économique qui a amorcé son déclin sont autant d’éléments qui contribuent à une érosion de la confiance.

Selon le dernier International Business Report (IBR) de Grant Thornton, l’optimisme économique net parmi les dirigeants d’entreprises de l’UE – le pourcentage d’optimistes moins les pessimistes – a reculé de 18% pour s’établir à 28% depuis le 2ème trimestre 2018. En Europe de l’Est, l’optimisme net a plongé en passant de 20% à un pourcentage négatif (-10%).

Les incertitudes sont bien réelles et les entreprises sont préoccupées avec raison, mais il importe de garder à l’esprit que le marché présente encore des opportunités non négligeables pour les entreprises à même d’ajuster leurs stratégies pour franchir les obstacles et exploiter ces opportunités.

Larissa Keijzer, region head Europe chez Grant Thornton International, déclare: «L’avenir reste incertain, mais les entreprises européennes qui auront la meilleure compréhension des résultats potentiels et qui sauront adopter les bonnes stratégies surpasseront la concurrence.»

Solution 1: Rechercher de nouvelles opportunités internationales

Au 2ème semestre, les prévisions d’exportations de l’UE sont passées de 23% au deuxième trimestre à 19%, soit le niveau le plus bas depuis le 4ème trimestre 2012.

Il ne fait aucun doute que ce recul est lié aux inquiétudes de ralentissement régional et sur d’autres marchés clés tels que la Chine. Mais de nouveaux marchés dans le monde entier présentent des richesses inexploitées. A l’exception des pays développés de la zone APAC, les prévisions mondiales d’exportation se maintiennent à un bon niveau et il incombe aux entreprises européennes d’identifier les opportunités de ces marchés en fonction de leurs propres offres.

Pour plus d’informations, lire l’alerte complète [ 390 kb ]

Solution 2: Utiliser la technologie pour gérer l’incertitude et saisir les opportunités

La technologie est bien entendu un élément déterminant pour la réussite à long terme des entreprises et leur capacité à rester compétitives. Mais elle peut également jouer un rôle de premier plan pour gérer l’incertitude et les entreprises européennes ont peut-être négligé cet aspect. Leurs prévisions sur douze mois en matière d’investissements dans la technologie sont en effet passées à 31% au 2ème semestre, alors qu’elles culminaient à 46% au 2ème trimestre.

Pour plus d’informations, lire l’alerte complète [ 390 kb ]

Solution 3: Attirer et fidéliser les compétences pour construire la future croissance

Dans un contexte de marché de l’emploi qui se resserre, il importe plus que jamais de détecter et de fidéliser les compétences, cette approche constituant un très net avantage concurrentiel. Les entreprises doivent entrer en compétition pour attirer les employés au même titre qu’elles le font pour les clients.

Pour plus d’informations, lire l’alerte complète [ 390 kb ]